Adios, Nonino

Année : 2018
Musique : Astor Piazzola
Chorégraphie : Julien Lestel


Avec : Alexandra Cardinale et Julien Lestel

Un soir de 1959 : Astor Piazzolla apprend à Porto Rico le décès de son père. De retour à New-York pour les obsèques, il y compose l’oeuvre en moins d’une heure, sur une trame, il est vrai, préexistante, celle de Nonino, datant de 1955.

Une œuvre intimiste, aux harmonies éthérées, qui rompt avec les rythmes traditionnels du tango. Piazzolla l’appela plus tard «son air le plus fin».

Quatre danseurs expriment leur masculinité en évoluant dans une dynamique puissante, puis sont rejoints par deux danseuses qui les amènent vers une gestuelle plus tendre et, ensemble, ils virevoltent au son de l’orchestre et du bandonéon.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone